Sylvie OMETZ 

Copyright Â©

"Peur de l'eau"

64,4 cm X 100,6 cm


"L'humour a Ă©tĂ© choisi pour traiter  l'aqua phobie.

Cette délicate sirène accrochée à son arbre fait chavirer tous les codes.

Qu'est devenue la divinitĂ© fluviale chantant fièrement dans les eaux ? 

La peur n'ouvre t-elle pas sur un monde irraisonné, irraisonnable où tout peut se trouver sans dessus-dessous ?" Sylvie Ometz

 

How to deal with a serious subject as the aquaphobia without making it stressful. 

The humor was chosen for this work.  

 

This delicate mermaid hooked to her tree capsize all codes. What happened to the water godhead singing proudly in the water?  

Does not the fear open to an irrational, unreasonable world where everything can be turned upside down? 

© « DĂ©sespĂ©rance Â»               99 cm X 84 cm

« Derrière une dentelle fragile, cet apparat Ă©phĂ©mère, se cache une plaie bĂ©ante. Juste quelques larmes tĂ©moignent  d’une dĂ©sespĂ©rance  inqualifiable.

Les  regrets n’ont aucune place sur ces routes esseulĂ©es.  Les perles salĂ©es coulent  ainsi, marquant de leur empreinte indĂ©lĂ©bile ce sol  sur lequel  il vaut mieux ne pas se retourner.  Cette trace nous suit quoiqu’il arrive, elle ne nous prive pas d’avenir … Mais nous accable d’un handicap insurmontable… la solitude Â»   Sylvie Ometz


Behind a delicate lace, this ephemeral pageantry lies a gaping wound.

Just a few tears bear witness to unspeakable despair. Regrets have no place on those lonely roads. Tears flow as well, marking their indelible mark on the ground that it is better not looking back.  This trace follows us whatever happens, we 're not deprive  of the future ...but we overwhelms an insurmountable handicap ... loneliness ..

© Dilemme !                                      (80 cm X 100 cm)

Pour quelques cailloux, je rĂŞve.

Brillants, ils comblent nos cœurs, parant nos déplacements.

Pour quelques cailloux, ils meurent…

Doucement, ils s’enfoncent dans la nuit au risque d’une vie,

La plaie se creuse, d’une main contrainte, dans les entrailles de la terre.

Pour quelques cailloux, gemme !

Pour quelques cailloux mon dilemme !

FĂ©vrier 2016  Sylvie OMETZ

 

© Dilemma!

For some pebbles, I'm dreaming.

Bright, they fill our hearts, adorning our movements.

For some pebbles, they're dying..

Softly, they sink into the night at the risk of life,

The wound is widening, a constraint hand, in the entrails of the earth.

For some pebbles, gems !

For some pebbles, my dilemma !


© JEUX DE RĂŠVES      80 cm X 100 cm

C’est comme un chuchotement à l’oreille pendant notre sommeil.

Nos illusions du jour se transforment peut-être en rêveries éphémères.

Tout est permis, j’imagine que ces phĂ©nomènes  alĂ©atoires peuvent ĂŞtre l’image d’une certaine crĂ©ativitĂ©.

Ne serait-ce pas comme le film d’une vie, d’un évènement qui revient sous forme de rébus.

Un jour, on rĂŞve….  peut-ĂŞtre ! Peut-ĂŞtre pas !

Mais qu’importe les croyances… le tout  est d’imaginer… faire de beaux rĂŞves !