Sylvie OMETZ 

Copyright ©

"vision du temps qui passe" 167 cm X 76,5 cm 

"La joie, la naïveté sont les caractéristiques de l’enfant qui jette un regard sans intérêt sur un monde qui ne veut encore rien dire pour lui. Il ne remarque pas cette étrange physionomie cachée dans le jardin… 

Les bonbons pleuvent, les ballons flottent . Les plaisirs de jeux de cette fillette sont encore une préoccupation légitime."  Sylvie Ometz

 

Joy, naivety are the characteristics of the child that throws a irrelevant glance to a world that still does not mean anything to her. 

He does not notice this strange face hidden in the garden ... 

Candy rain, balloons float. The pleasures of playing of this girl are still a legitimate concern.

 

"Puis le temps est passé et la physionomie, qui se faisait discrète un temps, a trouvé une place prépondérante dans la scène. 

L’enfance n’est plus. 

Le temps a fait son office. 

Juste une larme se souviendra ! "  Sylvie Ometz

 

Then time has passed and the face, which was quiet for a time, found a prominent place in the scene. 

Childhood is over. 

Time has done its job. 

Just a tear will remember!

Copyright  ©

" Le poids de l'OR"   105 cm X 84 cm

"Ce jour de bonheur est faussé par un choix imposé. Le poids de l’or, le poids du chagrin. Impossible de fuir, la fille est à marier. Elle grandira, prisonnière de son état.

La bourse pleine, la famille partira en oubliant derrière elle cette âme d’enfant qui n’a pas eu le temps de sourire." Sylvie Ometz


This day of happiness is made foul by an imposed choice. The weight of gold, the burden of grief. No runaway, the girl is to be married. She will grow
up, captive of her condition. The family purse is now full, and leaves behind the heart of child of this daughter that did not have enough time to blossom.


Copyright  ©  " Tourne , tourne et en perdre la vie ! "

90 cm X 220 cm


Première ride, tu apparais, sur notre visage encore frais.

A peine remarquée, elle sera occultée.

Signe du temps , elle se creuse discrètement.

Mais très vite, la voilà en compagnie de quelques nouvelles amies.

Puis, arrive le jour, oh rage !

Impossible de cacher son âge….

 

Sylvie OMETZ 


©« Tourne , tourne et en perdre vie …! » 

90 cm x 220 cm 

Première ride, tu apparais, sur notre visage encore frais.

A peine remarquée, elle sera occultée.

Signe du temps , elle se creuse discrètement.

Mais très vite, la voilà en compagnie de quelques nouvelles amies.


Puis, arrive le jour, oh rage !

Où impossible de cacher son âge…. (extrait) Sylvie OMETZ